On ne se laisse pas aller (Medium)

15 jours : Premier point voyage

Coucou à tous,

Cet article est le premier de la série « non carte postale ». Il est destinée à décrire le voyage « côté obscur » et à informer ceux qui se demandent comment nous tenons le coup :).

Nous sommes partis depuis maintenant 15 jours et nous avons traversé deux pays. C’est l’heure d’un tout premier point alors que nous allons dépasser notre durée maximale testée en CC.

Premier point : Nous allons trop vite par rapport à nos prévisions.

Ce rythme pèse sur tout le monde et est plus adapté à des vacances qu’à une année de vie. C’est sans doute car nous n’avons pas trouvé d’endroits qui nous « fasse rester sur place ».

Parfois, c’est une question de cout qui nous a guidé (nous sommes en haute saison et les zones à camping car sont des pompes à Euros, sans parler des campings qui nous assassinent (6 personnes + camping car = prix exorbitant)

D’autres fois c’est le côté « parc en béton » de nos arrêts qui a accéléré le départ. Nous nous trouvions en rang d’oignons avec 30 CC, sur un bitume brulant, collé à un mètre du voisin. Cela pousse à la recherche de mieux…

Par deux fois, nous avons été chassés par le mauvais temps et par notre manque de patience pour attendre l’accalmie.

Bref, notre conclusion a été qu’il fallait vite nous poser pour

  • Régler nos premiers besoins administratifs
  • Nous reposer et laisser les enfants prendre un rythme plus « lent »
  • Bien planifier les une voire deux prochaines étapes
  • Réparer les 2-3 bricoles du CC (un lanterneau ne s’ouvre plus, une poignée de tiroir a cassé, le lecteur MP3 de Morgane est tombé sous une planche à 20 vis…)
  • Chercher une solution pour notre gaz qui s’épuise et que nous ne savons pas comment remplacer (Si qqun a un tuyau Slovène…)

Second point : Humainement, tout se passe plutôt bien

Stéphanie et moi-même tenons bien le cap. DSCF3848 (Medium)Pas de surprise par rapport aux entrainements. Nous prenons du temps sans enfants dès que c’est possible et formons toujours une équipe stable ;).

Les enfants de leur côté passent tout doucement en mode voyage. Nous avons fait une pause « mise au point » dans un camping d’Italie afin de diminuer les « crêpages de chignon ». Les grandes ont déjà réagi et prennent un peu l’histoire à leur compte. DSCF3865Les choses sont plus compliquées pour Romane qui est déstabilisée à l’idée de « ne pas revenir bientôt à la maison ». D’un autre côté, elle était avant le voyage déjà facilement perturbée dans son rythme… Nous allons lui laisser le temps de s’adapter. En ce qui concerne Manon, c’est comme si elle avait vécu sa vie entière en CC. DSCF3852DSCF3855Elle part toute seule pour la nuit ou la sieste et joue un peu dans son lit avant de s’endormir. Le matin, elle se réveille paisiblement en faisant des câlins à sa grande sœur.DSCF3864

Dernier point, la logistique est encore à murir

Nous trouvons toujours de quoi manger, dormir etc. Je suis parti avec un chef scout ;). En revanche, nous cassons, perdons, oublions… Cela manque de rigueur. Nous avons entre autre oublié de « suivre le budget » et sans surprise, bien qu’ayant évité tous les écarts majeurs, l’Europe de l’Ouest nous coute cher. Nous avons aussi oublié notre douche solaire sur un parking, cassé le mat de l’antenne wifi car non rétracté au départ et j’en passe. Mais tout cela est plutôt normal pour des apprentis :).

A l’heure où je vous écris, nous avons fait une session de repos/remise en forme sur une plage de l’Adriatique à la frontière Slovène. 20160809_094227Un lieu magnifique avec le CC garé le « cul à la mer » et une pelouse ombragée entre deux

DSCF3851 DSCF3850Cela a fait le plus grand bien à tout le monde et nous avons réglé tout les petits pépins techniques.20160808_141701J’y ai même trouvé mon premier site de remplissage de bouteille de gaz. Je me posais des  milliards de questions sur la faisabilité et la sécurité, 2 minutes d’entretien dans un anglais de vache espagnole auront eu raison de mes doutes « Da da, mix butan/propane is good for motorhome, show me bottle ». Le gars attrape ma bouteille, branche un embout arrondi sous pression dessus et PAN il me met 10 litres de gaz dedans pour 20€. « Good road » qu’il a  même dit :o). J’adore !!

En revanche, la situation devient critique au niveau viticole : Nous buvons maintenant des vins au nom choisi dans le Paris Match des années 5020160809_200657voire même pire : du vin conditionné au litre20160811_215119 20160811_215130tout cela devient inquiétant, non ??

De grosses bises.

Sylvain

15 réflexions sur “ 15 jours : Premier point voyage ”

  1. Pour la douche solaire en moins, plus de douche chaude ou bien c’est la bassine pour tout le monde 😉
    Pour le vin, nous boirons à votre santé mais pas d’envoie possible pour un SDF 😉

    1. Hey Salut Marion, nous venons de trouver un décathlon en Croatie : douche retrouvée en prévision des vrais pays chauds ! Pour le vin, il faut que je me prépare à la Grêce et à la Turquie : Ce qu’ils appellent vin fait plus penser à du vin cuit :).

      1. Salut,
        Bon courage pour le résiné en grèce, j’ai testé une fois cela m’a suffit 😉 J’avais l’impression de boire de la résine de pin.
        Sauvé par Décathlon, ils sont vraiment partout 😉

  2. Vous êtes trop fort !! On vous envie… Prenez en plein les yeux pour nous. Grosses bises du Hamac de la Trinité sur mer. Cindy et Vincent PS : J’avais raison pour la perçeuse-visseuse. Cela m’étonne d’une chef scout 😉

  3. Comment vous faites pour passer du temps sans les enfants ?vous les abandonnez…..
    Pour le vin c’est une bonne chose sans alcool la fête est 100 fois plus folle et puis c’est une question d’habitude Marie (moi je ne bois pas) c’est très bien habituée au vin marocain. Sinon j’ai un super conseil vous pouvez le mélanger avec du coca et faire mon jeu du calimutcho :)
    bisou aux filles.
    PS : 1/ si vous passez en Ouzbékistan la semaine prochaine vous pouvez m’appeler car j’y serai et je ne sais pas ou on va dormir.
    2/ J’ai commencé les mots croisés (ça va c’est mon niveau – merci Marine)

  4. Contente de voir que votre voyage est déjà bien agrémenté d’anecdotes. C’est sympa de voyager à distance pour nous !
    Pour le Gaz steph j’ai vu que tu avais trouvé la solution idéale : du VRAI service personnalisé ! lol !
    Pour les repas comment gérez vous : courses ? repas ? vaisselle ?
    Sylvain super, bravo pour la douche car sinon c’est un peu la misère !
    Ici à Pornichet le beau temps persiste avec 33° ; c’est bien sympa même si parfois on est content de retrouver la fraîcheur dans la maison.
    L’eau de mer à 18 ° c’est un peu frais mais il fait chaud donc on y va !
    Je vais imprimer les mots croisés et les faire ! Bises

  5.  » si la destination finalement importe peu, le chemin, lui, est essentiel à nos yeux. Se donner le temps. Une expression triviale qui relève du défi à bien des égards. Rechercher à progresser by fair means, quasiment à vitesse humaine. En pratique, opter pour 3 jours en ferry, contre quelques heures en avion. Assumer le côut économique contre le côut écologique. Et finalement… Limiter les déplacements. Trouver un équilibre entre l’apparente contradiction des fantasmes d’immersion et ceux du mouvement perpétuel.(…) Se rendre incapable de répondre à la désolante question : » alors, vous en êtes à combien de pays ?  » Et sur cette idée du « collect moments, not things « , tendre vers l’abandon du besoin même de collecter. Le temps long du voyage nous a entraînés dans un cycle. Expérimenter, digérer, se transformer. En cela, nous sommes proches des maîtres soufis, adeptes de la pérégrination, pour qui elle est la voie du dépouillement. Laissons le temps à la route d’agir sur nous. C’est seulement ainsi que nous pourrons rompre nos attaches, nous alléger, nous effeuiller, pour aller à notre propre rencontre »
    Esra Tat
    On pense fort et bien souvent à vous les amis. Bisous
    Flo

  6. Ps : pour ce qui est de là slow life , on vous racontera nos vacances en caravane… Le bonheur mais entre Confolens, Bor et Bar et Grand Brassac! Partez devant les copains, on n’est pas prêts d’arriver jusqu’à vous!

  7. hello les Fauvel
    juste un petit mot pour vous dire que je suis attentivement vos publis même si je ne poste pas trop de commentaires … merci pour tous ces partages ! on sent que vous attendez avec impatience le dépaysement outre-européen et on attend avec vous alors ; d’autant que là c’était les vacances pour tous ou à peu près ici mais maintenant que la rentrée approche … votre blog sera encore plus une fenêtre ouverte vers le large ! gros bisous Bon vent et bonne continuation Des bises des Marceau

    1. Gros bisous les amis ! Effectivement le dépaysement nous tarde parfois un peu, mais il faut justement laisser le temps au temps . nous avons encore plein de choses à gérer (rentrée, organisation etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *